Dernières nouvelles

Couvre-feu au Nunavik

Dimanche, le 29 mars 2020
 

Un couvre-feu entrera en vigueur ce soir dans les 14 villages nordiques du Nunavik. Le couvre-feu, imposé par le directeur du service de police régionale Kativik et le directeur de la sécurité publique Jean-Pierre Larose, vise à contenir la propagation du COVID-19 après la confirmation du premier cas à Salluit samedi.

Le couvre-feu est une mesure préventive visant à protéger tous les Nunavimmiuts contre la propagation potentielle du virus. Le couvre-feu à l'échelle du Nunavik fait suite aux couvre-feux locaux imposés à Kuujjuaraapik et Salluit.

À compter de ce soir, tous les Nunavimmiuts devront rester à la maison de 21 h à 6 h. Le couvre-feu restera en vigueur pour une durée indéterminée.

L'accès à tous les aéroports du Nunavik est restreint. Seul le personnel offrant des services essentiels et le cargo prioritaire est autorisé à atterrir dans les communautés. Cependant, à Salluit, des mesures strictes sont en vigueur. Tous les vols à destination et en provenance de Salluit sont annulés jusqu'à nouvel ordre. L'aéroport est fermé à tout trafic sauf circonstances exceptionnelles.

De plus, tous les déplacements intercommunautaires en motoneige sont strictement interdits. Les contacts entre habitants de différents villages sont fortement déconseillés.

M. Larose a insisté sur le fait que les gens doivent rester à la maison. Moins il y a de contacts entre les habitants des différentes communautés, moins le virus a de chances de se propager.

La police appliquera le couvre-feu avec le soutien de tous les maires des villages nordiques. Les maires et leurs conseils municipaux jouent un rôle important pour s'assurer que leurs citoyens respectent le couvre-feu. Ils appellent tout le monde à pratiquer vigoureusement la distanciation sociale et demandent à leurs citoyens de s'abstenir de toute action sur les réseaux sociaux qui pourrait menacer le bien-être des autres.

Suivez les pages Facebook officielles de l'Administration régionale Kativik et de la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik pour les mises à jour.​