Dernières nouvelles

Des policiers de Kangiqsualujjuaq répondent à un appel d’urgence dans la communauté

Dimanche, le 10 mai 2020
 

Samedi dernier, les policiers du détachement de Kangiqsualujjuaq ont reçu un appel d'urgence leur rapportant de nombreux cris, des coups et du tapage provenant d'une maison d'habitation. Les patrouilleurs se sont rendus sur les lieux où ils ont pu constater des hurlements et des bruits forts émanant de l'intérieur de la résidence.

Ils ont frappé à la porte et se sont identifiés comme policiers. Sans réponse, ils ont continué à cogn​er pendant de nombreuses minutes en demandant aux occupants d'ouvrir la porte. Les policiers ont tenté de trouver une solution alternative pour pénétrer dans la maison, sans succès. Les agents ont alors ordonné aux occupants de la résidence d'ouvrir la porte, sans quoi, ils n'auraient d'autre choix que d'en forcer l'entrée.

Craignant pour la sécurité des individus se trouvant à l'intérieur de la maison, les policiers ont réussi à briser la porte pour finalement accéder au logement. À l'intérieur, les policiers sont intervenus auprès d'une victime présumée, présentant des blessures.

« J'ai été informé qu'une vidéo d'une intervention circulait sur Facebook. » a mentionné le Directeur Adjoint Jean-François Morin. « J'ai analysé le contenu de la vidéo et les faits. Comme une enquête est en cours, il m'est impossible de divulguer plus de détails. Cependant, à première vue, je peux affirmer que les policiers ont agi de façon appropriée et en conformité aux politiques du CPRK. J'en profite pour rappeler à tous qu'une vidéo ne présente pas toujours toutes les facettes d'une histoire et qu'il faut se garder de tirer des conclusions hâtives. Les vidéos peuvent être publiées sur internet sans contexte. »

L'agresseur présumé a été identifié et l'enquête demeure en cours.